Un terroir viticole historique

Dans le Sud-Ouest de la France, entre le Tarn et la Garonne, le vignoble de Fronton s’étend sur vingt communes autour de la cité authentique de Fronton.

Sur cette petite zone d’appellation d’à peine 2400 hectares, le terroir vous offre des vins de cœur dont les Toulousains sont les premiers ambassadeurs. De la rive gauche du Tarn, en descendant vers Toulouse et la Garonne, vous distinguez trois anciennes terrasses du Tarn, délimitant trois terroirs qui donnent leur identité aux vins de Fronton :

  • > les boulbènes : alluvions composés de galets, graviers, sables et limons

  • > les rougets : sols argilos limoneux

  • > les graves : nombreux cailloux et graviers en surface reposant sur de profondes assises d’argile.

Le climat du Frontonnais a aussi un rôle important. Imaginez : avec plus de 2000 heures d’ensoleillement par an, Fronton bénéficie d’un ensoleillement fort, d’un faible régime de pluies et de nuits relativement fraîches. Ces conditions, associées au vent d’autan (chaud et sec) assainissent la vigne et favorisent une bonne maturité des raisins.

Qualité avant tout

Parmi la quarantaine de vignerons indépendants de l’appellation, une dizaine a fait le choix de l’agriculture biologique. Mais au-delà du label bio, tous, indépendants ou coopérateurs, pratiquent une agriculture raisonnée en maitrisant au mieux les apports. D’ailleurs, le cahier des charges de l’AOP Fronton définit précisément les conditions de production. Les rendements (50 hl/ha pour les rouges, 55 hl/ha pour les rosés) sont parmi les plus bas du Sud-Ouest ; cela traduit une perpétuelle recherche qualitative.

La Négrette

La légende rapporte que la Négrette, ce cépage noir caractéristique du vignoble de Fronton, aurait été rapporté de Chypre par les Hospitaliers de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Si la présence de ces Chevaliers est avérée, les recherches ampélographiques modernes tendraient à montrer que ce cépage endémique aurait une origine locale, autour des rives du Tarn.

Qu’importe son origine, aujourd’hui, la Négrette est bien là, et nulle part ailleurs. Fronton est la seule appellation à s’être approprié ce cépage un peu capricieux mais donnant des vins élégants, structurés, aromatiques et fleuris.

C’est un cépage capricieux car plutôt sensible à certaines maladies cryptogamiques et qui demande beaucoup de soins. Mais les vignerons de Fronton, fiers de leur histoire et de leurs racines, ont fait le choix de conserver ce cépage originel et original. Ils mettent tout leur cœur et leur savoir-faire pour vous proposer des vins désormais reconnus unanimement pour leur grande qualité.
Dans le cadre du cahier des charges de l’AOP Fronton, en rouge et en rosé, la Négrette doit être le cépage majoritaire dans l’assemblage final. Depuis quelques années, quelques vignerons proposent même des cuvées 100% Négrette qui connaissent un succès indéniable. Qu’attendez-vous pour goûter ?

Vous l’aurez compris, la Négrette tire son nom de sa couleur noire ; couleur intense qui se retrouve dans les vins. Mais la Négrette apporte surtout des arômes caractéristiques de fruits noirs (mûre, cassis…), de violette, de fruits rouges, de réglisse et des notes poivrées.

 Source http://www.vins-de-fronton.com/

100-1405.jpg